dimanche 19 décembre 2010

NINA ATTAL + MALTED MILK en concert à SARZEAU (56) le 11/12/2010 par Rockin-jl

Par ce froid Samedi de décembre , c’est de Sarzeau dont nous avons pris la route ce Samedi M’dame Rockin’ et moi ; Sarzeau , charmante commune situé à 20km de Vannes, d’un coté au bord de l’Atlantique et de l’autre longeant le magnifique Golfe du Morbihan, ses plages , ses îles , son climat, ses crêpes.. (pardon, oui Mr le Maire de Sarzeau? le chèque ? oui comme convenu..).
Bon, on fera du tourisme plus tard , fait pas chaud et on est à la bourre...

La première chose que je fais en entrant dans une salle de concert, c’est de regarder le public. Les fidèles lecteurs du Deblocnot se rappellent ce que je disais lors de mon dernier concert aux Arcs " je ne sais pas où ils vont les djeuns, mais certainement pas aux mêmes concerts que moi ", ben...je confirme ! Il y a bien de ci de là quelques moins de 12 ans venus avec leurs parents, mais des 15-25 très très peu sur les 500/600 spectateurs !
Pourtant la jeunesse de Nina et de son groupe pourrait les faire bouger, éteindre MSN et Facebook pour une soirée, mais non, je suppose que le problème est que ni Nina, ni Malted Milk ne passent sur Virgin radio ou NRJ, ce dont je me réjouis pour eux d’ailleurs, tant passer sur ces médias poubelles signifie qu’on fait de la daube en gros...


NINA ATTAL
Sexy’n’crazy





Nina Attal (chant, guitare) , Thomas d'Arbigny (basse)


Mais les lumières s’éteignent et les musiciens de Nina déboulent sur scène bientôt rejoints par Nina elle-même , très sexy dans son fuseau mauve et sa petite veste. J’ai à cet instant une pensée pour mon camarade Luc B parti voir des rockers sexagénaires ( Deep Purple, il en parlait Vendredi) , mais bon, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, restons discrets...

D’entrée ça démarre fort, grosse pulsation funky qui vous fait vibrer à l’intérieur, Nina bouge beaucoup, on en ferait bien autant, mais c’est une salle places assises, dommage.


Philippe Devin(guitare)

Le bassiste Thomas D’Arbigny balance la sauce et prend de la place sur scène, on ne peut pas le rater avec ses dreadlocks et son jeu exubérant , je trouve ça sympa un bassiste à l’égal des autres musiciens alors qu’ils sont souvent relégués et discrets en fond de scène . Son compère Julien Audigier aux drums cogne comme un malade, il prendra sur la fin un long solo qui m’a replongé dans ces live des 70’s avec solo de batterie incontournable mais souvent lassant, là en live ça passe bien. Un mot d’ailleurs pour dire que ces 2 là jouent également dans Carousel Vertigo, un band prometteur qui donne dans le rock à la Free/ Bad Co, mais nous en reparlerons certainement.



Julien Audigier(drums)


Nina chante et prend des solos de guitare, elle est plutôt convaincante au chant, surtout sur les morceaux les plus soul, comme " My Soul Don’t Cry No More" ou "Hopeful", des morceaux du CD 5 titres ou "Stranded In Your Love" (Sharon Jones) avec en guest Sylvain Fetis le sax des Malted Milk qui vient souffler un super solo, qui me fera regretter qu'il n'y ai pas plus souvent des cuivres d'ailleurs. La sauce s’emballe crescendo à plusieurs reprises, ça chauffe, les murs tremblent sous les lignes de basse, nos voisins font un peu la moue, j’ai envie de leur dire " si c’est trop fort c’est que t’es trop vieux" (Ted Nugent)..
Plus funky/ soul que blues ou blues rock, les références de Nina sont surement à chercher du coté de Prince, de James Brown, des Meters, de Sharon Jones ou d'Otis ( y'a pire comme "modèles"..) même si Damien Cornelis aux claviers (vu aussi dans le Blues Power Band) et Philippe Devin à la guitare apportent un touche plus jazzy/bluesy . Tous ces jeunes musiciens sont doués et d'un enthousiasme communicatif.






Damien Cornelis aux claviers ..ben , il est où? Damien?





Le final nous achève et fait se lever et danser une partie du (trop sage) public : "Respect Yourself" (un classique soul Stax des Staples Singers ), un incendiaire " Head " de Prince (album "Dirty mind " 1980) et en rappel " Sexy’n’Crazy" du CD 5 titres, tout un programme et une belle définition de la donzelle...





Ah il est là! Euh, Damien je crois que tu t'es planté d'instru...(Damien qui a signé toutes les photos de cet article, publiées avec son aimable autorisation, grand merci à lui)





J’étais très curieux de découvrir sur scène le phénomène Nina Attal et je dois dire que je ne suis pas déçu du tout, au contraire, c'est étonnant l’énergie que dégage cette jeune femme et son charisme de leader de band, qui n’oublie pas non plus de mettre ses 4 acolytes en valeur. Nina puisque tu me lis, 2 petits conseils si je puis me permettre : lâche toi plus à la guitare, prend plus de solos, le public n’attends que ça, et n’hésite pas à te sortir les tripes au chant comme tu l'as fait par moments, ton gang de cinglés groove tellement fort qu’il faut leur montrer qui commande, regarde Sharon Jones obligée de hurler pour se faire entendre au milieu de ses Dap Kings . Ce qui serait sympa aussi , ce serait des choristes, les "Ninettes" , je précise que c'est une suggestion de tes musiciens ... En tous cas, bravo, et continue, nous te suivrons régulièrement dans ces colonnes, à bientôt donc, j’espère au Printemps pour un album ...

Entracte , le temps de siffler une bière pour moi, un verre de cidre local et une part de gâteau breton pour madame, d’échanger aussi quelques mots avec Nina qui dédicace son CD, et qui s’avère fort sympathique .

(à lire également le compte rendu de notre ami Phil sur son concert à St Saulve:http://philmaq.skyrock.com/2958290247-NINA-ATTAL-St-Saulve-Espace-Athena-10-decembre-2010.html)




Gimme what you got (Keb Mo)

MALTED MILK
Les 7 mercenaires de la soul



Il commence à se faire tard pour le bourgeois de Sarzeau et une partie du public n’est pas revenue pour Malted Milk, et bien tant pis pour eux !

En sound Check au New Morning, à g. Arnaud Fradin, à d. Igor Pichon(vous pouvez cliquer sur les photos pour les voir en grand)

Les nantais de Malted Milk sont 7 sur scène, autour de leur leader Arnaud Fradin au chant et à la guitare : un 2nd guitariste Yann Cuyeu, à l’orgue Hammond Nicolas Mary, la rythmique est assurée par Gilles Delagrange (drums) et Igor Pichon (basse) , et cerise sur le gâteau 2 cuivres, Sylvain Fetis (sax) et Franck Bougier (trompette).
Ca en fait du monde sur scène et le résultat est une musique colorée, swinguante ; un blues /rock/soul chaud et épicé, entre la soul de Memphis et le blues funkysant d'un Albert King, la classe !


Sylvain Fetis(sax)

Ils joueront quasi tous les morceaux de leur dernier album "Sweet Soul Blues" (que je recommande très fortement), un du prochain (Soul Of A Woman) et quelques reprises, comme ce blues de Skip James qu’Arnaud joue tout seul . Les guitares sont élégantes et efficaces, partagées entre Yann et Arnaud, dont le jeu m’évoque Jimmie Vaughan, les cuivres sont très présents et prennent aussi des solos, et Arnaud Fradin est un très bon chanteur de soul, expressif et plein de feeling . De toute façon il n’y a rien à jeter dans ce groupe rodé "on the road" depuis des années et reconnu au delà de nos petites frontières , finaliste de l’international blues challenge de Memphis en 2007 et régulièrement cité parmi les meilleures formations européennes.

Le final sera terrible et mettra le feu avec des reprises torrides de Johnny Guitar Watson , des Meters, des Miracles (You Better Shop Ground) puis en rappel " Falling In Love", avec l’arrivée au beau milieu de Nina et de ses boys (déguisés d’oripeaux trouvés dans une malle de théâtre) pour une jam de 10 bonnes minutes, 12 musiciens sur scène, on se croirait à la Niou Orlinsse, ça saute dans tous les coins sur scène et dans la salle , qui fait un triomphe à toute la bande.

Ouf, on reprend notre souffle... comme je le disais plus haut les absents ont eu tort, 3h30 de musique et de spectacle pour 13 €, que demande le bon peuple ? Moi, rien de plus, je sors de là avec le plein de bonnes vibrations pour l’hiver.

Message personnel un article dédicacé à mon poto Ramone, ça c’est un concert pour toi, les rate pas si t’as l’occase, et passe moi un mail qu’on se fasse un concert et une bière ensemble (à droite sous la photo du blog, onglet " contact" )





Straight Woman Blues



5 commentaires:

  1. Globalement, impression similaire à celle que j'ai eue, la veille, à St-Saulve (du moins pour Nina, car je n'ai pas encore eu la chance de voir Malted Milk).

    J'ai été, moi aussi, enthousiasmé par l'énergie déployée par Nina, par son plaisir à jouer pour le public, et par sa complicité avec d'excellents musiciens. Au fait, à St-Saulve, je ne sais pas qui était le bassiste, mais en tout cas pas Thomas D'Arbigny (on peut difficilement le confondre !).

    Un conseil pour les organisateurs : ce genre de musique se prête beaucoup mieux à une configuration de salle avec le public debout; pesnsez-y !

    J'ai posté un compte-rendu sur mon blog à propos de ce concert, avec quelques photos :
    http://philmaq.skyrock.com/2958290247-NINA-ATTAL-St-Saulve-Espace-Athena-10-decembre-2010.html

    [Philippe]

    RépondreSupprimer
  2. je viens de te lire Phil et on a effectivement eu les memes impressions, notamment sur le public, peu connaiseur et assez passif. Dans le cas du concert que j'ai vu j'ai cru comprendre qu'il y avait beaucoup d'abonnés, venus par "habitude" et pas forcément des amateurs de blues-rock de funk ou de soul.

    Quant à Malted Milk, un seul mot : ENORME.

    RépondreSupprimer
  3. Ah Sarzeau! C'est là que j'allais en colo quand j'étais môme avec le patronage!! Et dans ce temps là part les fest-noz avec les Goadec Sisters ou les Morvan Brothers, y s'passait pas grand chose!

    RépondreSupprimer
  4. Cà y est mon ROCKIN je les ai vus, j'ai même mangé chez le bassiste qui tient un resto à Pornichet, et j'ai leur disque. Bonne année mon vieux ROCKIN et mille merci de ta dédicace. Votre blog est une boite de Pandore : je viens de découvrir des hardos canadiens , monimentaux chroniqués par un de vos co-fondateurs. a + et bonne année à tous. Ramone !!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  5. LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

    NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

    Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
    AEC
    Résidence La Pléiade
    98, rue de Canteleu
    59000 LILLE

    Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

    Merci aussi de visiter les sites :

    http://aec89.site.voila.fr

    http://www.feracheval.com/petitions.php

    http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html

    Rejoignez la groupe sur :

    http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

    Faites passer le message à vos amis.

    Amitiés.

    AEC.

    RépondreSupprimer