lundi 17 février 2014

TIM BOOTH and ANGELO BADALAMENTI - "Booth And The Bad Angel" - (1996) par Philou






Pop Atmosphérique...

"Booth And The Bad Angel" est le nom donné au projet musical issu de la collaboration entre TIM BOOTH et ANGELO BADALAMENTI sorti en juin 1996.
Tim Booth a enfin gouté au succès mondial avec son groupe JAMES avec les cartons du single "Sit Down" et des albums "Seven" (1992) et surtout "Laid" (1993).
Après une série de concerts gigantesques en Angleterre, il décide de faire une petite pause en solo.
Enfin, pas tout à fait en solitaire, car le chanteur/danseur/compositeur anglais a, depuis 4 ou 5 ans, l'envie de travailler avec Angelo Badalamenti, le célèbre compositeur italo-américain. 
Angelo Badalementi a connu la gloire en mettant en musique l'étrange univers cinématographique du réalisateur David Lynch, notamment sur ses longs métrages "Blue Velvet" (1986), "Wild At Heart (1990), et la série télévisée "Twin Peaks" en 1992.
Depuis, Angelo Badalamenti (The Bad Angel) est quasiment devenu la signature sonore des films de Lynch en signant les musiques de "Lost Highway" (1997), "The Straight Story" (1999) et "Mulholland Drive" (2001).
Les collaborations d'Angelo Badalamenti ne se limitent pas uniquement au cinéma. Producteur et arrangeur, il a collaboré à la fin des années 60 avec le duo Perrey et Kingsley, des pionniers de la musique électronique, avec les Pet Shop Boys en 1990 et avec Julee Cruise pour son remarquable album "Floating Into The Night" (1990). Il a même travaillé avec les métalleux de Anthrax sur leur album "Sound of White Noise" en 1993.

Angelo Badalamenti & Tim Booth.
Ce duo improbable s'est mis en tête de composer un album ensemble. Pour aller au bout de leur projet, Tim Booth et Angelo Badalamenti vont solliciter Bernard Butler, l'ancien guitariste du groupe Suede et l'inévitable maitre de l'expérimentation, Brian Eno.
Ensemble, ils conçoivent une collection de chansons riches et luxuriantes qui naviguent entre l'univers sombre et tragique de Badalamenti et la sensibilité pop énergique et optimiste de Booth.
Tim Booth
Dans cette collaboration unique, Tim Booth et Angelo Badalamenti puisent les différents éléments de leurs univers musicaux respectifs et fondent le tout en quelque chose de tout à fait nouveau. Le résultat final est un album de pop atmosphérique, vaporeuse et assez obscure par moment.
 Une collection de chansons qui feront certainement le bonheur des fans de JAMES car ce "Booth & The Bad Angel" est un fabuleux voyage à travers les différents styles que le groupe de Manchester a abordé depuis sa création. 
La voix de Tim Booth glisse merveilleusement sur les accords prolongés des synthétiseurs (pas trop envahissants) de Badalementi et s'accorde parfaitement avec ses arrangements sophistiqués. 
Angelo Badalamenti
 De l'émotion brute de "I Believe" et de "Fall In Love With Me", en passant par la carte postale underground  de "Hit Parade", qui nous rappelle les débuts de JAMES, aux expériences cosmiques de "Stranger" et de "Hands in The Rain", sans oublier les mélodies mélancoliques et contagieuses de "Old Ways", "Booth & The Bad Angel" est un album puissant et surprenant, avec seulement une ou deux chansons imparfaites ("Life Gets Better" & "Butterfly's Dream").
Tout ce que j’espérai en écoutant ce disque à l'époque, c'est que Tim Booth puisse maintenir ce niveau sur les futurs albums de JAMES ????
Après cette parenthèse, il retrouvera finalement ses anciens compagnons au sein de JAMES pour l'album "Whiplash" en 1997 qui sera plus rock et plus direct que ses prédécesseurs.

En attendant, il suffit d'écouter et savourer cette collaboration atypique, mais inspirée.
 







2 commentaires:

  1. Je confirme Philou, Badalamenti a écrit un nombre impressionnant de B.O. Que du bon ! Notamment, comme tu le dis, pour Mulholland drive, celle que je préfère de toutes mes B.O (environ 150). Un CD génial et généreux de 75'. Je me suis toujours demandé si ça ne valait pas le coup d'une chronique.

    Mes coups de cœur :
    Pour Les films de David Lynch :
    - Blue velvet
    - Mulholland drive
    - Twin peaks
    - The straight story (une histoire vraie)

    Pour Les films de Jean-Pierre Jeunet :
    - Un long dimanche de fiançailles
    - La cité des enfants perdus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. yes, Claude, j'aime également la BO de "Twin Peaks"...allez hop, une p'tite kro, ça ne peut pas faire de mal !!!

      Supprimer